Les produits sucrés

Je partage ici juste des informations et des recommandations générales.

Chacun est libre d'adopter une alimentation qui respecte ses valeurs.

Et à mon sens, c'est aussi ça l'objectif de mon travail : accompagner les personnes, grâce à des conseils avisés, quels que soient leurs choix afin de les aider à rester en bonne santé, sans jugement ni reproche.

 

Le sucre et les produits sucrés dans son alimentation quotidienne

  • Le sucre est appelé "calorie vide" car il n'apporte rien d'autre que des glucides simples (="sucres rapides"). Ni vitamines, ni minéraux, ni fibres, ni eau.

  • Les glucides simples (glucose, fructose, galactose, saccharose, lactose, maltose) sont qualifiés de "sucres rapides" du fait de leur absorption rapide par l'organisme.

  • La consommation de glucides simples, surtout en dehors des repas, provoque une élévation brutale de la glycémie (= taux de glucose dans la sang) ce qui induit une sécrétion d'insuline. D'où l'intérêt de regarder l'Index Glycémique des aliments.

  • Les produits sucrés (sucre, miel, confiture, chocolat…) sont donc composés de sucres rapides mais aussi, selon leur nature, de matières grasses, d'additifs et sont généralement ultra transformés.

  • Trop souvent utilisés comme aliments "réconforts", en fréquence et quantités excessives, ils participent à la prise de poids et amènent souvent la culpabilité.

  • Etant donné leur manque d'intérêt nutritionnel, il est important que les produits sucrés ne représentent pas plus de 10% de nos apports énergétiques quotidiens.

 

Leur place dans notre alimentation quotidienne

Les recommandations de Santé Publique France de janvier 2019 sont les suivantes :

Réduire -> Les boissons sucrées, les aliments gras, sucrés, salés et ultra-transformés Recommandation principale : il est recommandé de limiter les boissons sucrées, les aliments gras, sucrés, salés et ultra-transformés. Données complémentaires : ~ L’eau est la seule boisson recommandée. L’eau peut aussi être apportée par le thé, le café (sans excès) et des infusions non sucrés. ~ Les jus de fruits, les boissons sucrées et les sodas, même light, les boissons dites « énergisantes » doivent être limitées le plus possible ; dans tous les cas, pas plus d’un verre par jour. ~ Les céréales du petit déjeuner sucrées, les gâteaux, le chocolat, les crèmes dessert, les glaces, les biscuits apéritifs, la charcuterie et certains plats préparés du commerce contiennent souvent beaucoup de sucre, de gras ou de sel. Pour choisir parmi plusieurs produits, vous pouvez vous aider du Nutri-Score en limitant la consommation de produits D et E. ~ En plus d’être gras, sucrés ou salés, ces produits sont souvent ultra-transformés, c’est-à-dire qu’ils contiennent de nombreux additifs (colorants, émulsifiants, conservateurs, exhausteurs de goût, arômes…). Ces additifs figurent sur la liste des ingrédients, souvent avec la lettre E. On n’en connaît pas encore précisément l’impact sur la santé humaine. Par précaution, privilégier les aliments sans additifs ou avec la liste la plus courte d'additifs. Quand c’est possible, privilégier le fait maison en utilisant des produits frais, des aliments en conserve ou surgelés non préparés comme des légumes nature ou des filets de poisson nature.
Santé Publique France - Dossier pédagogique - Recommandations nutritionnelles - 22 janvier
.
Download • 1000KB

 

Mes conseils

  • Etant donné leur manque d'intérêt nutritionnel, il est important qu'ils ne représentent pas plus de 10% de nos apports quotidiens.

  • Il est préférable de les consommer en quantités limitées.

  • Le sucre, le miel, la confiture peuvent être consommés tous les jours, au petit déjeuner par exemple, du fait de leur quantités limitées. Cependant, d'autres produits sucrés restent occasionnels : gâteaux industriels, sodas, sirops, bonbons, confiseries, glaces…

  • A consommer plutôt au moment des repas ou bien lors d'une collation, accompagnés d'un apport de protéines pour éviter l'élévation brutale de la glycémie et l'hypoglycémie réactionnelle qui suit.

  • Choisir des produits avec la liste d'ingrédients la plus courte possible, afin de limiter l'apport en additifs.

  • Privilégier le fait maison, avec des produits frais et généralement des doses moins importantes de sucre lors de la préparation.

  • S'aider du Nutri-Score afin de comparer les produits d'une même catégorie.

  • Demander conseils auprès d'un(e) diététicien(ne) afin de comprendre les listes d'ingrédients et le tableau nutritionnel.