Les troubles digestifs de bébé



Comme je le disais dans l'article de janvier sur l'introduction à l'allaitement maternel, chaque mois, j'aborde un sujet en lien avec l'alimentation de l'enfant de 0 à 3 ans.

Aujourd'hui, focus sur les troubles digestifs qui peuvent survenir chez les bébés.

 

A savoir

  • Le système digestif de bébé est encore immature.

  • Pour cette raison, la présence de troubles digestifs chez les enfants de 0 à 3 ans est normale.

  • Il est donc important, en tant que parent, de les prendre en compte et d'être vigilant mais d'être rassuré aussi.

  • De plus, dès que l'on change de lait infantile, des troubles digestifs peuvent apparaître. L'immaturité du système digestif associée à une nouvelle formule de lait peut être perturbante. Il faut compter environ une quinzaine de jours pour le bébé s'habitue. Si aucune amélioration n'a lieu, faire le point avec le médecin qui suit l'enfant.

 

Les coliques du nourrisson

  • Caractérisées par des épisodes de pleurs, jusqu'à 1 an.

  • Ce sont des épisodes de pleurs inexpliqués, qui peuvent aller de 3h à plus par jour, au moins 3 fois par semaine, pendant au moins 1 semaine.

  • Elles surviennent généralement en fin de journée.

  • Les signes : pleurs, irritabilité, agitation, production de gaz, visage qui rougi, front plissé, poings serrés, cuisses repliées sur l'abdomen.

-> Quelques conseils hygiéno-diététiques :

  • Vérifier le débit de la tétine.

  • Vérifier les étapes de reconstitution du biberon.

  • Ne pas augmenter les doses de lait. Si bébé a mangé dans les 2h, il ne crie pas par faim.

  • Il existe des probiotiques pour les tout petits. Prendre l'avis du médecin qui suit bébé.

  • Privilégier le peau à peau, qui rassure bébé ou le portage en écharpe (position fœtale, dos rond, fesses maintenues) qui, là aussi, rassure bébé, qui se sent comme dans un cocon ou dans le ventre de sa mère. Pour le portage en écharpe, il est préférable de suivre un cours afin d'avoir les bons gestes et positionnement.

  • Masser le ventre de bébé en faisant de grands cercles, dans le sens des aiguilles d'une montre. Là aussi, il existe des cours pour apprendre à masser son bébé (les techniques, les huiles à utiliser ou non…).

 

Les gaz et ballonnements

  • Caractérisé par un ventre ballonné et distendu, avec émissions de gaz.

-> Quelques conseils hygiéno-diététiques :

  • Les pauses pendants les tétées sont importantes car plus bébé avale de l'air, plus il aura de gaz.

  • Eviter que bébé avale trop d'air, surtout avec l'utilisation d'un biberon.

  • Faire faire le rot après chaque repas.

  • Les repas de bébé sont pris dans le calme.

  • Veiller à ce que les couches et vêtements soient confortables et pas serrés au niveau de la taille, afin de laisser toute sa place au ventre et donc aux organes digestifs dans l'abdomen.

  • Masser le ventre de bébé en faisant de grands cercles, dans le sens des aiguilles d'une montre. Là aussi, il existe des cours pour apprendre à masser son bébé (les techniques, les huiles à utiliser ou non…).

 

La constipation du nourrisson

  • Chaque bébé a son propre transit, pour certains 2 fois par semaine, pour d'autres 3 fois par jour. La constipation du nourrisson est donc caractérisée par une fréquence de selles différente de d'habitude et une modification de leur consistance.

  • Les selles diffèrent si bébé est allaité au sein ou s'il prend le biberon avec des laits infantiles. Au sein : selles plutôt liquides et dorées / au biberon : selles moulées et vertes-jaunes.

  • Elle est fréquente mais sans gravité.

  • Au bout de 5 jours sans selles, consultez le médecin qui suit bébé.

  • Au passage à la diversification alimentaire, il peut y avoir une constipation passagère en raison de la modification de l'alimentation de bébé en terme de texture : on passe d'une alimentation liquide à une alimentation plus épaisse puis solide. Les selles deviennent plus moulées donc elles peuvent être un peu plus difficiles à évacuer.

-> Quelques conseils hygiéno-diététiques :

  • Vérifier les étapes de reconstitution du biberon.

  • Il est préférable de mettre bébé sur un tapis d'éveil plutôt que dans un transat. Ainsi, il pourra bouger davantage. Comme pour nous, quel que soit l'âge finalement, le mouvement influe positivement sur la digestion.

  • Lors du change, faire le pédalo avec les jambes de bébé.

  • Masser le ventre de bébé en faisant de grands cercles, dans le sens des aiguilles d'une montre. Là aussi, il existe des cours pour apprendre à masser son bébé (les techniques, les huiles à utiliser ou non…).

  • Eviter les eaux trop minéralisées (comme Hépar), le système rénal du bébé est encore immature.

  • A partir de 4 mois, veiller à bien hydrater bébé avec une eau (nature) appropriée.

  • Alimentation solide : aliments riches en fibres (légumes et fruits) et éviter ou diminuer la fréquence de certains aliments : carotte, coing, riz, myrtille et banane.

 

La diarrhée aiguë

  • Caractérisée par des selles plus liquides que le transit habituel de bébé, avec une fréquence plus importante.

  • Elle est souvent de courte durée (3 à 10 jours).

  • Elle peut être accompagnée de fièvre et/ou une perte d'appétit.

  • A ne pas confondre avec une gastro-entérite.

  • Principal danger : la déshydratation qui entraîne une perte d'eau et de sels minéraux.

-> Quelques conseils hygiéno-diététiques :

  • Consulter le médecin qui suit bébé, d'autant plus si d'autres signes cliniques sont présents : fièvre, perte d'appétit, fatigue,...).

  • En pharmacie : il existe des solutions de réhydratation orale, à mettre dans un biberon. A base d'eau et de sels minéraux, elles sont disponibles sans ordonnance.

  • Veiller à votre hygiène et celle du matériel utilisé : lavage des mains, lavage approprié du biberon, de la tétine…

  • A partir de 4 mois, veiller à bien hydrater bébé avec une eau (nature) appropriée. Avant 4 mois, la validation du médecin qui suit l'enfant est indispensable.

 

Les régurgitations

  • Caractérisées par des rejets alimentaires, de jour comme de nuit, qui persistent dans le temps. C'est une remontée soudaine par la bouche, sans effort, d'une partie du contenu de l'estomac.

  • Le clapet qui sépare l'œsophage et l'estomac est encore immature d'où ces remontées possibles, surtout si bébé est en position horizontale.

  • Très fréquentes mais sans douleur.

  • Avant ou après les repas, plus ou moins à distance.

  • Elles peuvent s'accompagner d'autres signes : poids qui stagne, cris, agitation..

  • Les régurgitations ne sont pas des vomissements. Vomissement = expulsion d'une grande quantité de liquides ou aliments.

  • Souvent, les régurgitations disparaissent avec l'introduction d'aliments solides et quand bébé est en position assise.

-> Quelques conseils hygiéno-diététiques :

  • La position de l'allaitement est importante, afin que le bébé prenne le moins d'air possible. L'aérophagie peut créer des régurgitations. Pour rappel : visage de bébé face au sein, sa bouche dans l'axe du téton et menton collé au sein.

  • Faire des pauses pendant les tétées ou la prise du biberon et rot à chaque fin de repas.

  • Eviter de coucher bébé directement après un repas.

  • Vêtements confortables et pas serrés au niveau de la taille, afin de laisser toute sa place au ventre et donc aux organes digestifs dans l'abdomen.

  • Mettre une cale sous le lit ou une serviette de toilette sous le matelas afin de surélever la tête de bébé.

  • Séances d'ostéopathie ou de kiné spécialisée en pédiatrie pour vérifier la posture de bébé.

 

Guide des selles

 

~ Tous ces conseils sont d'ordre généraux et ne remplacent en aucun cas un accompagnement individuel, personnalisé et adapté par un(e) professionnel(le) spécialisé(e) (médecin, pédiatre, diététicien(ne)…) ~


Posts récents

Voir tout