Introduction à l'allaitement maternel

Chaque mois, j'ai envie d'aborder un sujet en lien avec l'alimentation de l'enfant de 0 à 3 ans.

Aujourd'hui commençons par le commencement :-)

Petite introduction sur l'allaitement maternel.


Structure du sein

Le sein est une masse de différents tissus : glandulaire, graisseux et conjonctif.

Chaque partie le constituant joue un rôle précis :

  • Le tissu conjonctif : soutient le sein.

  • Les ligaments : soutiennent également le sein. Ils vont de la peau jusqu'aux muscles pour se fixer au thorax.

  • Les lobules : produisent le lait.

  • Le tissu adipeux : protège les lobules et donne sa forme au sein.

  • Les canaux : transportent le lait des lobules vers le mamelon.

  • Le mamelon : expulse le lait.

  • L'aréole : lubrifie le lait par sécrétion de transpiration.

 

Les hormones

  • Les œstrogènes : sont majoritairement produits par les ovaires, le reste par les glandes surrénales. Rôle : ils agissent sur les caractères sexuels féminins (par exemple : développement des seins) et sont nécessaires à la reproduction.

  • La progestérone : autre hormone sexuelle femelle produite également par les ovaires. Rôle : préparer l'utérus à la grossesse et les seins à la production de lait pour l'allaitement.

  • La prolactine : sécrétée par la partie antérieure de l'hypophyse (glande dans le cerveau). Rôle : stimuler la synthèse du lait pendant la grossesse et déclencher la lactation en post partum.

  • L'ocytocine : sécrétée par l'hypophyse. Rôle : favoriser l'éjection du lait lors de la succion du mamelon par le bébé.

 

La glande mammaire lors de la grossesse

Lors des premiers mois de la grossesse, la glande mammaire subit quelques modifications, sous l'influence des hormones, notamment :

  • Ramification et allongement des canaux.

  • Les canaux secondaires se divisent.

  • Les vaisseaux sanguins et lymphatiques se multiplient et s'organisent autour des alvéoles pour favoriser les échanges.

 

Quelques conseils pour une première tétée réussie

  • Créer un moment propice : un moment calme pour le bébé comme pour la mère. L'objectif est d'éviter tout ce qui peut déclencher des pleurs chez le bébé, le déranger etc. ou du stress, une pression chez la mère.

  • Laisser le bébé libre de ses mouvements sur sa mère : le tenir mais pas serré, ne pas l'obliger à ouvrir la bouche… Le bébé a des réflexes de défense s'il se sent "coincé" : fermer la bouche, coller sa langue au palais, serrer les mâchoires…

  • Sécher (sans nettoyer) le sein, ainsi que bébé. Poser bébé nu sur sa mère, peau à peau, couvert pour ne pas qu'il ait froid bien sûr. Mettre la bouche de bébé à proximité d'un sein.

  • Respecter le signal odorant de l'aréole : d'où le fait de ne pas nettoyer le sein et répandre d'odeurs fortes (savon, gel douche…). Le bébé a besoin de sentir et ressentir les odeurs de sa mère.

  • Laisser le bébé s'approcher du sein tout seul, lui laisser le temps (éventuellement, le stimuler doucement au niveau de ses lèvres et de ses joues pour qu'il trouve facilement la bonne position).

  • Indication ; les signes d'une recherche active de la part du bébé : langue mobile, salivation, ouverture de la bouche.

  • Reporter tous les soins qui peuvent attendre : pesée, mensurations, soins du cordon, etc. y compris les gestes médicaux non indispensables.

  • Quand le bébé a réussi à téter, le laisser faire, sans limiter la durée. Le bébé a des réflexes appropriés : il s'endort ou lâche le sein de lui-même.

 

Le choix des mères

 

L'allaitement maternel vu par les mères

PLAISIR - EMOTION - SANTE - NUTRITION

"Allaitement mon bébé, c'est donner le meilleur"

  • Protéger/entretenir le lien mère-enfant

  • Donner au bébé une sensation de protection et de réconfort

  • Donner au bébé ce qu'il y a de plus naturel

  • Contribuer au développement du système immunitaire de bébé

  • Donner au bébé ce qu'il y a de plus adapté à ses besoins, pour son bon développement

  • Habituer bébé à la variété des goûts (le goût du lait maternel évolue en fonction de ce que mange la mère)

 

Les bénéfices de l'allaitement maternel

  • Pour le bébé, le lait maternel :

  • évolue en fonction de ses besoins

  • couvre donc tous ses besoins

  • est très digeste, il favorise donc la digestion

  • offre une protection immunitaire grâce aux anticorps de la mère

  • offre également une protection contre les allergies

  • prévient l'obésité : le bébé sait ce dont il a besoin, les tétées doivent donc se faire à sa demande (études réalisées).

  • Pour la mère, l'allaitement :

  • accélère les contractions de l'utérus, ce qui lui permet de reprendre sa place plus rapidement après l'accouchement

  • diminue le risque de certains cancers, notamment celui du sein et de l'ovaire

  • limite le risque de diabète de type 2

  • diminue le risque d'ostéoporose à l'arrivée de la ménopause

 

Et papa ?

Il joue une rôle très important.

Son implication au quotidien, son soutien permettent l'initiation de l'allaitement maternel et offrent à la mère le temps et la sérénité assurant le maintien de l'allaitement dans la durée.

En effet, une étude montre que la participation importante du père aux tâches ménagères allonge la durée de l'allaitement.

Posts récents

Voir tout