Les complications possibles de l'allaitement maternel

Comme je le disais le mois dernier, dans l'article sur l'introduction à l'allaitement maternel, chaque mois, j'aborde un sujet en lien avec l'alimentation de l'enfant de 0 à 3 ans.

Aujourd'hui, les complications de l'allaitement maternel.

L'idée n'est pas de vous faire peur, au contraire, que vous ayez conscience de tous les aspects de la démarche, que vous puissiez éviter ou savoir quoi faire le cas échéant.

 

La position de bébé

En voici quelques unes.

A vous de tester et de voir quelle position est la plus confortable pour vous ainsi que pour bébé.


La bouche de bébé

Le mamelon se trouve bien "loin" dans la bouche de bébé afin que le lait arrive plus facilement mais également pour éviter les douleurs pour la mère.

Ainsi, pour une succion efficace, le bébé doit bien prendre en bouche l'aréole.


Quelle que se soit la position que vous choisissez pour allaiter, le visage de bébé doit toujours se trouver bien en face du sein.


Le bébé est maintenu au niveau de sa nuque et non de sa tête. Il doit être libre des mouvements de sa tête.

 

L'engorgement mammaire

Il s'agit de la stagnation du lait dans les canaux.

Cela est dû a un décalage entre la production de lait (déjà en place au cours de la grossesse) et les mécanismes d'éjection du lait, encore inefficaces.

Phénomène fréquent lors de la montée de lait et ce, même si la mère n'allaite pas. Pour autant, ce n'est pas grave du tout.


Signes :

Fièvre, seins durs, tendus, douloureux.


Que faire ?

Douche chaude sur les seins, massage des seins avant les tétées.

L'engorgement régresse généralement en 24 à 48h.

 

La crevasse du mamelon

Elle apparaît souvent quand le bébé pince uniquement le mamelon au lieu de bien prendre l'aréole en bouche . Non traitée, elle peut conduire à un engorgement mammaire voire à une lymphangite (inflammation du tissu lymphatique).


Signes :

Douleur du mamelon, rendant la tétée très douloureuse, lésions superficielles au niveau du mamelon.


Que faire ?

Nettoyer et bien sécher le mamelon après chaque tétée.

Laisser le mamelon à l'air si possible.

A chaque fin de tétée, appliquer un peu de lait maternel sur le mamelon. La présence de lipides (gras) dans le lait maternel permet de graisser le mamelon.

A chaque fin de tétée, appliquer une crème grasse (renseignez-vous auprès de la pharmacie, sage femme,...) et ce, même s'il n'y a pas de crevasse, afin d'éviter leur apparition.

Vérifier la position de bébé lors des tétées et la réajuster si nécessaire.

 

La mastite inflammatoire

C'est une inflammation du tissu lymphatique.

Le réseau lymphatique au niveau des seins est abondant pendant l'allaitement et assure la défense locale. En cas d'agression, il réagit.


-> Les modifications hormonales post partum ou un engorgement diffus peuvent entraîner une réaction inflammatoire importante des seins.

-> Un canal bouché, une compression extérieure des seins, des tétées inefficaces… peuvent également en être à l'origine.


A savoir :

Le lait n'est pas contaminé par des germes et ne présente aucun risque pour le bébé.


Que faire ?

Les mêmes conseils que pour l'engorgement mammaire s'appliquent ici.

Le repos et les tétées fréquentes favorisent la guérison généralement en 24 à 48h.

 

La mastite infectieuse

Elle peut succéder à une mastite inflammatoire ou apparaître directement en raison d'une porte d'entrée infectieuse, comme une crevasse par exemple.


Elle peut évoluer vers un abcès si le traitement est insuffisant ou en cas d'arrêt brutal de l'allaitement. Il se fait toujours de façon progressive.


A savoir :

Il y a prolifération de germes dans ce cas.


Que faire ?

Un examen cytobactériologique du lait est effectué en cas de suspicion d'infection du lait.

Drainage fréquent et efficace du lait.

L'allaitement se poursuit normalement sur l'autre sein.

Suivi médical, prise d'antibiotiques…

 

Les difficultés ressenties par les mères




*Tous ces conseils sont d'ordre généraux et ne remplacent en aucun cas un accompagnement individuel, personnalisé et adapté par un(e) professionnel(le) spécialisé(e) en allaitement.


Posts récents

Voir tout