top of page

Alimentation, poids et respiration



Savez vous que la respiration a un impact sur l'alimentation et sur le poids ?

Et ceci de plusieurs façons. Je vous explique ça en détails.

 

La digestion

L'oxygène est nécessaire à toutes les cellules de l'organisme afin qu'elles fonctionnent efficacement. Cela permet aux cellules d'utiliser les nutriments issus de l'alimentation pour produire de l'énergie. Les cellules digestives, évidemment, n'échappent pas à la règle.

Par conséquent, une bonne respiration engendre une meilleure digestion .

 

Les muscles

De la même façon, pour que la digestion ait lieu et ce, de façon optimale, il est indispensable que les différents muscles qui structurent le système digestif puissent assurer le rôle.

-> Les muscles du visage pour la mastication

-> Les muscles de la gorge pour la déglutition

-> Les muscles de l'estomac pour le brassage du bol alimentaire et le passage vers l'intestin grêle

-> Les muscles des intestins pour le péristaltisme intestinal

-> etc.

 

Le confort digestif

Une respiration superficielle, bloquée crée des tensions au niveau du buste, cela laissant peu de place à la digestion. En effet le ventre est contracté, les organes digestifs ont ainsi peu de place pour jouer leur rôle. Ce qui peut entraîner ballonnements, troubles digestifs,…

A l'inverse, une respiration calme, apaisée est ample, prend toute sa place au niveau du buste. Les organes digestifs ont alors toute la place nécessaire dans l'abdomen.

Par exemple, l'estomac est une poche qui se remplit lorsque nous mangeons. Un abdomen contracté par une respiration courte due au stress, à l'anxiété ne empêche l'estomac de prend toute sa place, qui se retrouve comprimé.

 

La gestion des émotions et la suralimentation

Une respiration consciente, calme, profonde impacte positivement sur les émotions inconfortables (stress, anxiété, ennui,...). Si elle ne les fait pas disparaître, elle aide à les réduire et à les rendre moins envahissantes. De cette façon, nous ne sommes plus ou moins tentés de nous tourner vers les aliments, le grignotage pour compenser le mal-être. Par conséquent, on arrive à une meilleure gestion du poids car la suralimentation est évitée.

 

La respiration impacte les sens

Une respiration profonde, ample permet d'être pleinement présent(e) à l'acte de manger. nous prenons le temps et ainsi nous pouvons mieux sentir les goûts et les arômes. Cela induit alors un plaisir plus marqué à manger et il est important de savoir que le plaisir impacte directement le rassasiement, sensation alimentaire à la fin d'un repas qui consiste à ne plus avoir faim et donc si l'on écoute ce que le corps nous dit, à s'arrêter de manger.

 

En résumé

Respirer calmement, de manière profonde. Prendre le temps d'être pleinement présent(e), de sentir et ressentir les odeurs, les goûts. Mastiquer soigneusement et savourer chaque bouchée augmente le plaisir que nous prenons à manger. Reconnaître alors le rassasiement à la fin du repas.

Autant d'éléments qui permettent d'avoir une alimentation la plus équilibrée et structurée possible et ainsi maintenir un poids stable.

Bien sûr, la respiration à elle seule ne suffit pas à réguler alimentation et poids. Elle est un facteur clé supplémentaire dans une hygiène de vie qui comprend une alimentation équilibrée et structurée, des activités physiques régulières, des activités loisirs / bien-être ressources et la gestion des émotions dans un monde où nous sommes en permanence sursollicités de toute part.

 

Mon outils : la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est un exercice qui permet de se (re)connecter à sa respiration.

Cela peut prendre seulement quelques minutes par jour.

Des applications comme RespiRelax+ ou Petit Bambou sont de très bons outils.

Exercice : pratique 5 minutes au lever et au coucher puis 1 minute juste avant chaque repas (collations et grignotages inclus).

Posts récents

Voir tout

댓글


bottom of page