Les repas d'hiver autour du fromage

Ah l'hiver… Raclette, tartiflette, fondue savoyarde… Je ne sais pas vous, mais moi, j'aime ça !


Lors de mes accompagnements diététiques, c'est une question qui revient régulièrement "est-ce que j'ai le droit de manger une raclette ?"... Bien sûr ! Mais ma réponse ne s'arrête pas là et c'est ce qui fait la différence.


Loin de moi l'idée d'être rabat-joie, cependant des questions se posent autour de ces repas, d'autant plus lorsque l'on souhaite maigrir, ou au moins, ne pas grossir. A choisir, vous préférez :

  • vous interdire ce genre de repas… Bonjour Madame Frustration ! (ou comment craquer ensuite et créer de la mésestime de soi).

  • ne vous poser aucune question, être guidé(e) par l'envie, la gourmandise et après coup se dire "j'ai trop mangé", "je n'aurais pas dû", "j'ai grossi"... Bonjour Madame Culpabilité ! (ou comment créer de la mésestime de soi).

  • vous autoriser ce genre de repas, en tendant vers un équilibre alimentaire… Bonjour Messieurs Plaisir et Equilibre ! (au passage, au revoir Mesdames Frustration et Culpabilité).


C'est de cette 3e option dont j'ai envie de vous parler.

Souvent dans ces repas basés sur le fromage, d'une part des aliments manquent à l'appel, d'autre part, cela laisse plus de place à une quantité important de fromage. Ajouté à cela, la plupart du temps, ce sont des repas conviviaux, entre amis ou en famille où nous ne sommes pas à l'écoute de nos sensations alimentaires (faim / rassasiement) et mangeons trop. L'impression de lourdeur, l'envie de desserrer la ceinture du pantalon, mal digérer, mal dormir, ça vous parle ?


Pour commencer, gardez en tête qu'un repas se compose de* :

  • légumes

  • féculents / pain

  • viande / poisson / œuf

  • produit laitier

  • dessert

  • matière grasse d'origine végétale

La plupart du temps, lors d'une raclette, d'une tartiflette ou d'une fondue au fromage, les grands absents sont les légumes et tant qu'à faire, il y a souvent un dessert cuisiné plutôt qu'une coupe de fruits.


Dans un premier temps, ajoutez simplement à votre repas une entrée de crudités ou une soupe de légumes (sans pomme de terre) ou préparez des légumes, sans matière grasse, avec des herbes aromatiques par exemple pour accompagner le plat. Des fibres, des vitamines, des minéraux et moins de place dans l'estomac pour une trop grande quantité de fromage !


Les féculents sont présents grâce aux pommes de terre et la viande, sous forme de charcuterie. Mettez l'accent sur le jambon blanc, charcuterie moins grasse et salée que les autres.


Inutile d'ajouter un produit laitier, il y a bien assez de fromage dans l'assiette !

Astuce : pour la raclette, mettez dans votre assiette, dès le début, tous les morceaux de fromage que vous envisagez de manger plutôt que de vous servir dans le plat au fur et à mesure. Le fait de visualiser la quantité permet de la limiter. Vous pouvez ainsi vous rendre compte, sans exagérer. Faites de même lors d'une fondue, avec le pain.


Enfin, réfléchissez au dessert. Dans tous les cas avec un plat à base de fromage, le repas est plus riche qu'un repas quotidien. Alors, optez pour une coupe de différents fruits de saison (de jolies couleurs et de la saveur, il y en a pour tous les goûts) ou une belle salade de fruits maison, avec des feuilles de menthe, un peu de fleur d'orange, de vanille, ou encore de cannelle par exemple.


Qu'en dites-vous ?



*Dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée, pour une personne n'ayant aucune pathologie, allergie ou intolérance alimentaire ou ayant fait des choix par conviction religieuse, personnelle ou autre.

Posts récents

Voir tout
facebook logo png VERT KAKI.png
picto INSTA VERT KAKI.png
LINKEDIN 3 VERT KAKI.png

Mylène Chauveau
Diététicienne & Enseignante en APA-S
A domicile, sur le Morbihan

 

Tél. 06 37 53 93 17

© made by agence close-up ♥ -Tous droits réservés