Le métier d’enseignant en activités physiques adaptées et santé

Quand une personne me demande ce que je fais comme métier et que je réponds enseignante en activités physiques adaptées, la plupart du temps, elle me demande en quoi cela consiste, car c’est la 1ère fois qu’elle entend cette dénomination.

C’est la raison pour laquelle je souhaite faire ce petit résumé.

En quoi cela consiste-t-il ? Il s’agit d’intervenir « auprès de personnes dont les aptitudes physiques, psychologiques ou conditions sociales réduisent leur niveau d’activité et leur participation sociale. » … « L’Enseignant en APA propose des situations motrices d’enseignement qui utilisent des activités physiques, sportives ou artistiques dans des conditions techniques, matérielles, réglementaires et motivationnelles adaptées à la situation et à la sécurité du pratiquant… ». En 1er lieu, il est nécessaire d’évaluer les attentes, les ressources et les besoins spécifiques de la personne. L’étape suivante consiste à construire des projets d’intervention personnalisés, des contenus de séances et des évaluations des séances.

En résumé, la vocation est de participer à la conception, la conduite et l’évaluation de programmes de prévention, de réadaptation et/ou d’intégration par l’activité physique.

Quel que soit l’accompagnement que je mets en place pour une personne, les activités physiques se font toujours selon les modalités R.A.S.P. : Régulières, Adaptées, Sécurisantes et Progressives. Je souhaite que la personne évolue dans la valorisation, la réussite, la confiance et l’estime de soi, pour qu’elle puisse ainsi prendre du plaisir dans l’activité physique choisie et intégrer des nouvelles habitudes dans son quotidien et sur le long terme.

Cela peut se dérouler sur des courtes, moyennes ou longues durées.

En individuel ou en collectif (maximum 20 personnes).

Ou peut-on exercer ? Dans le secteur sanitaire, social, médico-social, dans des structures fédérales sportives, des associations, des sociétés spécialisées en Activités physiques Adaptées, en tant qu’indépendant.

Pour quels publics ? Enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, quelles que soient les particularités (pathologie aiguë ou chronique, situations de handicap, vieillissement pathologique ou non, difficultés d’insertion sociale, réadaptation à l’effort, …).

Comment suis-je arrivée jusque là ? J’ai suivi une formation à l’université, en STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), en clair : fac de sport. Pour la 3ème année, j’ai choisi une spécialité parmi d’autres, c’est-à-dire APA-S, autrement dit Activités physiques Adaptées et Santé. A terme, j’ai donc obtenu une licence dans ce domaine. Ce diplôme est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles. Les prérogatives relèvent de l’article A. 212-1 du Code du Sport de 2004 : « encadrement des activités physiques ou sportives à destination de différents publics dans une perspectives de prévention-santé ou de réadaptation ou d’intégration de personnes présentant l’altération d’une fonction physique ou psychique ».

Source :Barbin JM, Camy J, Communal D, Fodimbi M, Perrin C, Vergnault, M. 2016. Référentiel d’activité et de compétences de l’Enseignant en Activité Physique Adaptée. Société Française des Professionnels en Activité Physique Adaptée. Paris.

Posts récents

Voir tout

Le dos