« Arrêt sur… les huiles végétales »

Huile

Après la crème fraîche, restons dans le gras 


Elle peut aussi bien être de fruits (exemple : olive) que de graines (exemple : tournesol).



L’étiquetage :


Nous pouvons retrouver plusieurs dénominations :


– « huile vierge de  » : indique une huile provenant exclusivement d’un seul fruit et n’ayant subi aucun raffinage.


– « huile de » : provenant d’une graine ou d’un fruit et raffinée.


– « huile végétale » : mélange de plusieurs huiles de différents fruits ou graines.


Préférez des huiles extraites à froid (= pression à froid), ainsi elles n’ont subi aucune modification par la chaleur.


L’étiquette nous renseigne également sur l’utilisation de l’huile : cuisson, friture, assaisonnement.



Les valeurs nutritives :


Les huiles sont-elles toutes aussi grasses les unes que les autres?? Eh bien oui, 100 % lipides mais des bons 🙂


Elles apportent les acides gras dont notre organisme a besoin, mais qu’il ne sait pas fabriquer lui-même.


Quelques exemples :


– Riches en acide linolénique (oméga 3) -> colza, noix, sésame.


– Riches en acide linoléique (oméga 6) -> tournesol, pépin de raisin, noix.


– Riches en acide oléique ( = oméga 9) -> olive, noisette, sésame, arachide.


Les huiles apportent également de la vitamine E, à des teneurs variables selon la graine ou le fruit utilisé.


L’idéal est d’avoir 2 ou 3 huiles différentes dans vos placards et d’alterner ou de les mélanger. Cela permettra un apport plus complet.



Incidences nutritionnelles de l’utilisation des huiles à chaud:


– baisse de la teneur en acides gras essentiels


– baisse de la teneur en vitamine E (pour les huiles vierges)


– moins bonne digestion


– possible irritation des muqueuses digestives (à haute température)



Pour les fritures :


– toutes les huiles ne sont pas utilisables.


– limiter le nombre de chauffages d’une même huile et filtrer l’huile entre chaque chauffage.


– ne pas mélanger les huiles car chacune a un point de fumée qui lui est propre.


– conserver l’huile à l’abri de la lumière et de la chaleur entre 2 fritures.


– respecter la quantité huile / aliments : 6 L d’huile pour 1 kg d’aliments.



L’idéal est de réaliser des préparations sans matière grasse et de réserver les huiles pour l’assaisonnement.


Pour l’assaisonnement justement, l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile pour une portion est suffisante.


Si vous voulez préparer une vinaigrette, rien de plus simple (pour une portion) :


– 1 cuillère à soupe d’huile,


– 1/2 à 1/3 tiers de cuillère à soupe de vinaigre


– moutarde


– sel, poivre


Facultatif :


– herbes


– épices


Vous pouvez préparer plusieurs portions et conserver dans une bouteille en plastique ou verre. La vinaigrette peut se garder une semaine au réfrigérateur.



Bon à savoir :

Selon l’utilisation souhaitée, l’huile de pépin de raisin présente l’avantage d’avoir un goût neutre et d’avoir un point de fumée élevé comparée à d’autres huiles.

Posts récents

Voir tout