« Arrêt sur… » le riz

Eh oui, il n’y pas que les pâtes dans la vie, le riz a sa place aussi !

Le riz est la 2e céréales consommée après le blé. Il existe principalement 2 grandes variétés (parmi plusieurs milliers) : Oriza sativa, qui est la forme la plus répandue et Oriza glutinoza, qui est un riz glutineux, plus riche en glucides que le 1e. 

Le riz est un féculent, sa consommation est donc intéressante pour sa composition en glucides complexes (= sucres lents), ce qui participe au rassasiement. On retrouve également un peu de protéines, des fibres, pour les minéraux : calcium, potassium, phosphore, magnésium, fer; pour les vitamines : B1, B2, B3, B6 et E.  

L’usinage du riz, c’est-à-dire les différentes étapes de transformation après la récolte, influence la teneur en nutriments. Elle élimine environ 60-70 % des fibres, même constat pour les minéraux et les vitamines. En terme de glucides, protéines et lipides, les différences entre le riz complet et le riz raffiné, blanc, est présente mais moins marquée.

Le riz blanc a également un index glycémique élevé, contrairement au riz complet. L’IG varie aussi selon :

  1. la variété de riz; le riz sauvage et le riz brun ont un IG bas. 

  2. la durée de cuisson; plus elle sera rapide plus l’index glycémique augmente. Un riz blanc à cuisson rapide 6 min a un IG autour de 85-90 par exemple.

  3. La température de cuisson; la chaleur a pour effet d’augmenter l’IG des aliments de manière générale. 

Long, rond, blanc, brun, en plat, en dessert, froid, chaud, sous formes de grains, de semoule, de farine, il y a de quoi faire. Alors faites comme moi, régalez-vous !

Posts récents

Voir tout