« Arrêt sur… » Le café

Selon l’Organisation Internationale du Café (OIC), 2 habitants sur 3, dans le monde, consomment du café, ce qui en ferait la 2e boisson après l’eau et devant le thé. Et sa consommation ne cesse d’augmenter. Pour ma part, je suis le 3e habitant, je n’aime pas le café ; La raison ? Tout simplement le goût ! Rien de scientifique ou diététique.

Mais au fait, c’est quoi du café ?

Cette dénomination « café » est réservée aux produits obtenus à partir d’eau et de café torréfié. Les grains sont issus d’un arbre, le caféier, qui se cultive dans une cinquantaine de pays de la ceinture tropicale, en Amérique latine, en Afrique et en Asie. Mais c’est surtout en Europe, aux Etats-Unis et au Japon qu’il est consommé. En France, environ 94% des adultes en boivent et cela représente en moyenne 3 tasses et demi par jour.

Il y a 2 catégories de café : l’arabica, plutôt cultivé en altitude et le robusta, en basse altitude.

Les grains de café sont débarrassés de leur enveloppe puis torréfiés (= grillés à nu). C’est pendant cette étape que l’arôme se développe et la teneur en vitamine B3 est multipliée par 15.

Un bon café

  1. Une torréfaction récente. Puisque c’est à ce moment-là que se développent les arômes, plus les délais entre la torréfaction et la consommation seront courts, moins il y aura de pertes.

  2. Une mouture récente. Dans la même idée, pour ne pas perdre les arômes car ils ont l’inconvénient d’être volatils.

  3. La conservation. Il est important de conserver le café dans un emballage hermétique pour limiter les pertes de l’arôme et le protéger de l’air et de l’humidité. L’idéal est la conservation en sachet, pour pouvoir vider l’air avant de le refermer.

  4. Un rapport café / eau équilibré. 60 g de café pour 1 L d’eau.

(Vous pouvez retrouver ces informations sur le site www.consoglobe.com dans la rubrique alimentation).

Apports nutritionnels

Ils sont relativement négligeables.

Pour une tasse de 5 g de café + 100 ml d’eau :

  1. 100 mg de potassium

  2. 12 mg de sodium

  3. 3 mg de calcium

  4. 5 mg de magnésium

  5. 1 à 3 mg de vitamine B3 (= PP). Pour cette vitamine, le café est une source intéressante

Il est à noter que les résidus de tanins présents dans la tasse diminuent l’absorption du fer par l’organisme.

La caféine

Le café type arabica contient entre 0,8 et 1,4% de caféine. Le robusta quant à lui, autour de 2 ou 3%.

La teneur peut cependant varier en fonction de la finesse de la mouture et de la préparation.

Ses effets

Sur l’organisme, elle a un effet inverse à ceux des tranquillisants et hypnotiques.

Sur le comportement, elle améliore notamment : la vigilance, l’endurance, la coordination des mouvements répétitifs et simples. En revanche, elle n’améliore pas la mémorisation.

Sur le sommeil : la caféine augmente le temps d’endormissement, le sommeil est moins profond et le seuil de réveil est abaissé.

Sur le système cardio-vasculaire, elle augmente : le débit cardiaque, la fréquence cardiaque. On observe également la vasodilatation des artères à des doses élevées et une augmentation transitoire de la tension artérielle chez les buveurs occasionnels.

Autres : la caféine stimule la glande thyroïde et augmente donc le métabolisme de base. Elle est aussi diurétique.

Au-delà de 500-600 mg par jour, des troubles peuvent apparaître : troubles du sommeil, infatigabilité, nervosité, irritabilité, anxiété, hypersensibilité, polyurie, hyperexcitabilité musculaire, hyperactivité sensorielle.

Le café décaféiné

On retrouve également du café décaféiné. Il est issu du café vert grâce à des solvants autorisés par la réglementation. Les grains sont ensuite traités à la vapeur d’eau puis séchés. La teneur en caféine est alors fixée à 0,1% selon la réglementation.

Posts récents

Voir tout