« Arrêt sur… » La vitamine B3

Eh oui, après les vitamines B1 et B2, logique, je continue avec la B3 🙂

Petit rappel

Comme la fois précédente, quelques mots sur les vitamines en général pour resituer un peu…

Elles font partie des micro-nutriments. Ce sont des substances organiques, sans valeur énergétique, c’est-à-dire qu’elles n’apportent pas de calories, ceci étant, elles sont nécessaires à l’organisme, pour son bon fonctionnement. A noter qu’elles agissent à très faibles doses, variables d’une vitamine à l’autre. Comme l’organisme ne sait pas les fabriquer (en dehors d’une partie de la vitamine D, mais on y reviendra plus tard), elles sont apportées par le biais de l’alimentation.

Il y a 2 catégories de vitamines :

  1. Les vitamines hydrosolubles : B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12 et C

  2. Les vitamines liposolubles : A, D, E et K

Selon leur nature, elles peuvent être sensibles à la chaleur, l’oxygène de l’air ou encore la lumière et elles sont plus ou moins solubles dans l’eau.

La vitamine B3

Son petit nom ? Ou devrais-je dire ses petits noms, oui parce qu’elle en a 2 autres : « niacine » ou « PP », pour Pellagra Preventing (= facteur de prévention de la pellagre). La vitamine B3 existe sous 2 formes : l’acide nicotinique ou niacine et le nicotinamide et elle peut être synthétisée par l’organisme à partir d’un acide aminé essentiel, le tryptophane.

Ses caractéristiques

C’est une vitamine stable, c’est-à-dire qu’elle est peu altérée par la chaleur de la cuisson, l’oxydation ou la lumière.

Une carence conduit à la pellagre, maladie due à la malnutrition. Elle se caractérise comme la maladie des 3 D : diarrhées, dermatose, démences. La carence peut être en terme de vitamine B3 mais aussi de tryptophane.

Son rôle principal

Elle intervient dans les métabolismes des glucides, des lipides et des protéines, dans la synthèse de certaines hormones.

Elle joue un rôle dans les mécanismes de respiration cellulaire et permet ainsi la production d’énergie.

Elle est aussi nécessaire dans le bon fonctionnement des systèmes nerveux et digestif.

Les sources alimentaires

On va bien sûr la retrouver dans les aliments riches en tryptophane.

  1. La levure de boulanger, de bière

  2. Les produits céréaliers, surtout complets, son de riz

  3. Les produits animaux : le foie, la viande surtout les volailles, les poissons surtout le thon,

  4. Le café et la chicorée

  5. Les cacahuètes grillées

  6. Les champignons, type Shiitaké

  7. La spiruline

Posts récents

Voir tout